Le Compas comparateurterritoires.fr Emmaus France

Le comparateur local des inégalités entre les femmes et les hommes réactualisé

Imprimer

Où en est-on des inégalités entre les femmes et les hommes au sein de chaque commune de France ? C’est ce que permet de mesurer le comparateur des territoires entre les femmes et les hommes développé par le Compas 1, dont les données viennent d’être actualisées : elles portent désormais sur l’année 2013, les plus récentes disponibles.

Ce comparateur permet de donner un coup de projecteur territorial sur quatre dimensions essentielles que sont l’activité professionnelle, la catégorie sociale, le niveau de formation et le salaire (voir encadré). Cet outil propose les données de base pour toutes les communes et une comparaison au niveau national. L’application a vocation à permettre à l’ensemble des acteurs de la vie communale, des techniciens en passant par les élus, mais aussi à tous les citoyens de disposer d’un instrument de mesure pratique et simple. Le comparateur des territoires entre les femmes et les hommes a pour vocation d’alimenter le débat sur les politiques sociales à mettre en œuvre au niveau communal.

De nombreux discours mettent en avant les écarts qui persistent entre les femmes et les hommes, mais beaucoup plus rares sont les travaux réalisés localement pour mesurer la portée du phénomène et mettre en place des actions pour les réduire. Parmi les exemples de réalisation, on peut citer le travail mené par le Compas et l’Observatoire des inégalités pour le compte du centre de ressource politique de la ville pour la région Centre de Villes au carré sur l’égalité femmes-hommes dans les quartiers prioritaires de la région Centre. Les moyennes nationales sont rarement en phase avec les situations locales et ce type de diagnostic permet de mieux comprendre les besoins sociaux.

Voir le comparateur

comparateur

Les données du comparateur


Taux d’activité des 25-54 ans (en %) : rapporte la population active de cet âge à la population totale. Il mesure le degré de participation sur le marché du travail. La fourchette 25-54 ans permet d’éviter de prendre en compte les plus jeunes encore en formation initiale et les plus âgés en pré-retraite.

Part des cadres (en %) : rapporte le nombre de personnes cadres supérieurs à la population totale des actifs. Cet indicateur mesure la place des femmes et des hommes pour les emplois les mieux rémunérés et les mieux situés dans la hiérarchie.

Poids des bas niveaux de formation (en %) : rapporte le nombre de personnes ayant au plus le niveau du brevet (fin de troisième) aux 15 ans et plus non scolarisés. Il situe donc leur niveau dans l’échelle des qualifications toutes générations confondues.

Salaire net horaire moyen (en euros) :  une mesure du niveau de rémunération indépendante du nombre d’heures. Compte tenu du poids du temps partiel chez les femmes, les écarts de rémunération totale sont plus importants. En outre, les primes sont plus élevées chez les hommes.

 

 

Notes:

  1. Le Compas finance le Centre d’observation de la société.