Le Compas comparateurterritoires.fr Futuribles

Quartiers prioritaires : les jeunes et les peu diplômés marqués par le chômage

Imprimer

Le taux de chômage dans les quartiers dits « prioritaires » 1 de la politique de la ville (QPV) – 23,4 % – est près de trois fois plus important que dans les quartiers environnants 2 (8,9 %), selon les données 2018 de l’Observatoire national de la politique de la ville (ONPV) 3. Chez les jeunes actifs de moins de 30 ans, le taux approche même les 33 %, deux fois plus que dans les autres quartiers.

Le niveau de chômage de ces quartiers est d’abord lié au fait qu’on y compte moins de personnes diplômées, mais cela n’explique pas tout. À niveau scolaire équivalent, trouver un emploi y est plus difficile. 28 % des non-diplômés des quartiers en difficulté sont au chômage, contre 16 % hors de ces quartiers. La situation est similaire pour les détenteurs d’un diplôme : le taux de chômage est de 16 % pour les bac + 2 et plus, contre 6 % dans les quartiers avoisinants, soit près de trois fois plus. Bref, l’âge et le niveau diplôme se conjuguent et aboutissent parfois à des niveaux de chômage très élevés, ce que les jeunes qualifient de « galère ».

De nombreux facteurs expliquent les écarts de chômage pour un même diplôme. Dans ces quartiers, les populations d’origine étrangère sont plus nombreuses. Elles sont parfois victimes de discriminations à l’embauche mais aussi de l’interdiction d’exercer dans un grand nombre d’emplois de la fonction publique pour les étrangers hors Union européenne. Leur réseau social moins étendu, une mobilité moindre (le fait d’avoir son permis et une voiture par exemple) jouent aussi. Enfin, même si ce n’est pas le facteur principal, le fait de donner une adresse dans un quartier d’habitat social peut influencer certains employeurs.

 

 

Notes:

  1. Ces quartiers ont été définis par l’État comme prioritaires sont les plus pauvres de France. Essentiellement composés de logements sociaux, ils accueillent très majoritairement des populations ouvrières et employées.
  2. Précisément, il s’agit des autres quartiers des villes qui comportent des quartiers prioritaires.
  3. « Bien vivre dans les quartiers prioritaires », rapport annuel 2019 de l’Observatoire national de la politique de la ville (ONPV), 2020.
Un site

En partenariat avec :