Le Compas comparateurterritoires.fr Futuribles

Dépendance : les aidants sont des aidantes

Imprimer

"Les aidants sont des aidantes" : comme l'indique le rapport d'information de l'Assemblée nationale sur le genre et la dépendance, la prise en charge des personnes âgées repose essentiellement sur les femmes. Aujourd'hui, quatre millions de non-professionnels accompagnent les personnes dépendantes. La plupart de ces aidants sont âgés de 45 à 64 ans, la moitié environ a aussi des enfants à charge.

Si l'on comptabilise toutes les formes d'aides, y compris financières, les femmes représentent 54 % de l'ensemble. Mais plus l'aide implique de consacrer une part de son temps personnel, plus elle repose sur les femmes : "Quand la perte d'autonomie d'un ascendant s'aggrave ou devient physique, elles passent à 74 % des aidants", écrit la rapporteuse, la députée UMP Marianne Dubois. Selon des données de 2000 citées par l'Ined (voir "Pour en savoir plus"), dans le cas d'une aide familiale provenant d'une seule personne, il s'agit d'une fille pour les trois quarts des cas d'aide à un parent et d'une femme dans 70 % des cas d'aide au conjoint.

Marianne Dubois note que la vie quotidienne des aidants est "difficile" et que la prise en charge a un effet sur leur santé. Des conséquences lourdes pour ceux qui n'ont que de faibles moyens "le prix à payer face à la perte d'autonomie d'un proche (…) dépend surtout des ressources familiales", écrit-elle. "Ce prix est plus élevé pour les groupes sociaux dont les revenus sont les plus faibles. Dans ces milieux, faute de possibilités et de moyens financiers pour accéder aux services à domicile, les soins envers les plus dépendants sont le plus souvent relégués aux femmes de la famille".

On comprend l'enjeu essentiel des politiques publiques dans ce domaine : faire en sorte de mieux répartir la charge entre les sexes et les milieux sociaux. Ce qui signifie rendre accessible à tous des services à domicile de qualité et non se reposer sur l'aide bénévole. L'Ined note d'ailleurs que c'est une attente générale : "partout, la majorité des personnes âgées s'accorde à penser que l'essentiel de la prise en charge de la dépendance devrait, dans l'avenir, être d'ordre professionnel", écrit l'institut.

Pour en savoir plus :

Rapport d'information de l'Assemblée nationale n°3920, Marianne Dubois, 9 novembre 2011.

– "La dépendance : aujourd'hui l'affaire des femmes, demain davantage celle des hommes ?", Population et sociétés n°483, Ined, novembre 2011.

 

 

Un site

En partenariat avec :