Le Compas comparateurterritoires.fr Futuribles

Qui vit en maison de retraite ?

Imprimer

Près d’un demi-million de Français vivent en maison de retraite selon l’Insee (données 2009). A 87 ans, 14 % de la population est dans ce cas, à 97 ans 29 %.  Dans les trois quarts des cas il s’agit de femmes, principalement du fait de l’écart d’espérance de vie selon le sexe, mais aussi de l'écart d'âge qui existe entre conjoints. Les habitants des maisons de retraite sont en moyenne moins diplômés et issus de milieux plus modestes : les anciens cadres représentent 3 % de la population des établissements, alors qu'ils constituent 7 % des seniors.

L’âge moyen des pensionnaires est de 84 ans, contre 80 ans dans les années 1990. Deux tendances s’opposent. Les politiques de maintien à domicile ont répondu à une aspiration des aînés à vivre plus longtemps dans son logement. L’âge moyen du placement en institution a plutôt tendance à augmenter. En revanche, après 90 ans, le placement est beaucoup plus fréquent : « les enfants accueillent moins souvent leurs parents à domicile qu’avant », note l’Insee. Une part croissante de femmes aspire à exercer une activité professionnelle : une majorité des enfants en bas âges ne sont plus pris en charge par leur mère (ou elle seule). De la même façon, celles-ci 1 souhaitent de moins en moins consacrer un temps trop important à leurs ascendants. Les couples hébergent beaucoup moins souvent leurs aînés au domicile familial : ascendants et descendants sont davantage autonomes et la famille plus ouverte sur un réseau plus large de sociabilité. Les « aidants naturels » (de facto des femmes) comme on les qualifie parfois, ne sont pas naturels et seront de moins en moins nombreux.

Depuis les années 1990, ce phénomène – associé au vieillissement de la population – a entraîné une augmentation de 150 000 personnes vivant en maison de retraite et ayant entre 80 et 100 ans. Le mouvement devrait continuer dans les années qui viennent. La question de la prise en charge des aînés sera déterminante, en particulier pour les femmes. Soit la collectivité se dote de moyens permettant un accès universel de qualité aux maisons de retraite, soit la prise en charge est assurée par les services marchands et sera souvent inaccessible pour les ménages les moins favorisés.

Pour en savoir plus : « La vie en communauté : 1,6 million de personnes en France », Insee première n°1434, Insee, février 2013

Notes:

  1. En pratique la prise en charge des aînés repose le plus souvent sur les femmes
Un site

En partenariat avec :