Le Compas comparateurterritoires.fr Emmaus France

Les inégalités entre hommes et femmes dans l’emploi

Imprimer

Le rapprochement entre hommes et femmes est très net en ce qui concerne l'activité professionnelle. Le taux d'activité des femmes de 25 à 49 ans est passé de 60 à 84 % entre 1975 et 2012. Dans le même temps, le taux masculin a légèrement diminué. Au cours de cette période, l'écart entre les taux d'activité par sexe est passé de 38 à 10 points. Les femmes ont toujours travaillé, mais, de plus en plus, elles exercent des activités rémunérées. Un phénomène en grande partie lié à l'allongement des scolarités des jeunes filles à partir des années 1950. L'élévation du taux d'activité féminin est l'une des principales transformations sociales de la seconde partie du XXe siècle.

Les femmes, de plus en plus diplômées, représentent une part croissante des cadres supérieurs : près de 40 %, soit plus du double qu'en 1982. Même si les métiers s'ouvrent, la très grande majorité des emplois féminins reste concentrée sur des postes peu qualifiés : caissière, assistante maternelle ou vendeuse par exemple. Parmi les cadres, les femmes occupent encore rarement les postes les plus élevés dans la hiérarchie. Au passage, la part de femmes parmi les cadres a stagné entre 2009 et 2012 : il est trop tôt pour parler de tendance, mais ce n'était jamais arrivé depuis 1982 au moins.

 

Chômage et précarité

L'écart de taux de chômage, qui était de l'ordre de quatre points dans les années 1990 est désormais nul. Cette évolution résulte du développement des emplois de services, plus souvent occupés par des femmes et de la crise de l'emploi industriel masculin. En particulier, la crise accentuée depuis 2008 a frappé davantage les hommes que les femmes.

Cette égalisation des taux de chômage ne doit pas faire oublier que les femmes restent beaucoup plus souvent employées via des contrats précaires, notamment en CDD. Dans ce domaine, les écarts ne se réduisent pas entre hommes et femmes. Les femmes occupent plus souvent des contrats en temps partiel subi.

Au bout du compte, l'égalité entre hommes et femmes dans l'emploi progresse mais reste lointaine. Malgré leur investissement dans le domaine scolaire, les femmes demeurent moins bien payées, sous statut précaire et occupent moins fréquemment des responsabilités. La situation n'évolue que lentement.

Un site

En partenariat avec :