L’isolement des personnes âgées

La proportion de personnes qui vivent seules s’accroît dès la cinquantaine pour les femmes et à partir de 70 ans pour les hommes. Vers 85 ans, 55 % des femmes vivent seules, c’est le cas de plus de 30 % des hommes à 90 ans. A un âge élevé, vivre seul est bien plus souvent le fait des femmes, pour deux grandes raisons. Tout d’abord, les hommes se remettent bien plus fréquemment en couple. Une partie des femmes divorcées poursuivent leur vie seule. Ensuite, un important écart d’espérance de vie persiste entre hommes et femmes : une partie des femmes achèvent leur vie seule du fait du décès de leur conjoint.

Vivre seul ne signifie pas isolement. La notion d’isolement est bien plus complexe qu’elle n’en a l’air. Une partie des personnes qui vivent seules ne se sentent pas isolées, sont très largement soutenues par les amis, la famille ou les voisins. Une partie des personnes qui vivent en couple ou en maison de retraite peuvent se sentir seules du fait de relations dégradées avec leur conjoint, leurs proches ou leurs amis. Selon une enquête menée en 1998 (1), au total 7 % des plus de 60 ans n’ont pas de contact avec la famille (dont 2 % qui n’ont plus de famille). Mais c’est le cas de 27 % des personnes qui vivent en institution. Si l’on ajoute ceux qui voient leur famille moins d’une fois par mois, 43 % des personnes qui vivent en maison de retraite ont très peu de contacts familiaux, c’est le cas de 11 % pour l’ensemble des plus de 60 ans. D’une manière générale, les plus âgés entretiennent en moyenne beaucoup moins de relations que les plus jeunes. Selon une étude européenne (2), en France les plus de 65 ans sont deux fois plus nombreux que la moyenne de la population des 25 ans et plus à déclarer ne pas avoir d’amis, 1,3 fois plus nombre à déclarer ne pas avoir de relations avec la famille ou ne pas avoir de famille.

(1) « Le réseau familial des personnes âgées de 60 ans ou plus vivant à domicile ou en institution », Aline Désesquelles et Nicolas Brouard, Population, 58e année, n°2, 2003.

(2) “Social Participation And Social Isolation », Eurostat, Methodologies and Working Papers, European Union, 2010.

 

Rubriques: 
Thèmes: