Le Compas comparateurterritoires.fr Futuribles

Les immigrés, une population concentrée sur le territoire

Imprimer

La population immigrée est concentrée dans certains territoires, souvent les plus défavorisés. Selon une étude de l'Ined, 60 % des immigrés venant du Maghreb, d'Afrique sub-saharienne ou de Turquie vivent dans trois régions, 40 % en Ile-de-France, 10 % en Rhône-Alpes et autant en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Si l'on voulait que la proportion d'Algériens soit la même en Ile-de-France que leur poids dans la population totale de la France, il faudrait qu'un tiers quitte la région pour s'établir ailleurs.

Les immigrés vivent beaucoup plus souvent dans des quartiers marqués par les difficultés économiques. Ainsi, les 10 % des quartiers où l'on trouve le plus de chômeurs comptent 19 % d'immigrés venus du Maghreb, d'Afrique sub-saharienne ou de Turquie, contre 1,5 % dans les 10 % des quartiers où l'on en trouve le moins. Plus de 40 % des immigrés de ces origines vivent dans les 10 % des quartiers les moins favorisés du point de vue de l'emploi, alors que 6 % vivent dans les quartiers les plus favorisés…

La ségrégation est donc considérable, mais elle n'augmente plus selon l'Ined, tout du moins jusqu'en 1999, dernière année sur laquelle porte l'étude. Elle aurait même assez nettement baissé si l'on compare à la fin des années 1960. A l'époque, la France était allée chercher de la main d'oeuvre pour faire face à une très forte activité, souvent logée dans des foyers ou des grandes cités ouvrières.

Une analyse à nuancer. D'une part, on ne sait pas ce qui s'est passé depuis douze ans. D'autre part, les moyennes peuvent masquer des évolutions contrastées entre quelques quartiers en grande difficulté et l'ensemble du territoire.

Pour en savoir plus : "La ségrégation des immigrés en France : état des lieux", Jean-Louis Pan Ké Shon, Population et sociétés n°477, Ined, Avril 2010.

Les immigrés vivent dans les quartiers marqués par le chômage

Source : Ined, Population et société n°477, avril 2010. Données 2008.

 
  10 % des quartiers qui comptent le moins de chômeurs 10 % des quartiers qui comptent le plus de chômeurs
Population "majoritaire" 96,7 % 69,2 %
Immigrés du Maghreb, d'Afrique sub-saharienne ou de Turquie 1,5 % 18,17 %

 

Un site

En partenariat avec :