Le Compas comparateurterritoires.fr Futuribles

Pour quelles raisons les étrangers viennent-ils en France ?

Imprimer

repart_titre_sejour

220 000 titres de long séjour ont été accordés en moyenne annuelle sur la période 2013-2017, selon le ministère de l’Intérieur. Le chiffre global est en augmentation depuis 2012, mais il a surtout progressé en 2017.

Depuis l’arrêt de l’immigration de travail au milieu des années 1970, l’immigration est surtout familiale. Il s’agit principalement d’enfants et de conjoints de Français ou d’étrangers installés régulièrement en France. Les 90 000 visas accordés à ce titre représentent 40 % de l’ensemble en moyenne au cours de la période 2013-2017, leur nombre qui a eu évolué au cours des dix dernières années. Pendant ce temps, 72 000 visas (32 %) ont été accordés à des étudiants, un chiffre qui progresse assez régulièrement : les cursus scolaires s’internationalisent de plus en plus. 26 000 visas (12 %) ont été délivrés pour raisons humanitaires, nombre en hausse depuis 2015 notamment du fait de l’ampleur des crises en Syrie, Lybie et Irak. Enfin, l’immigration économique arrive en quatrième position avec 21 000 visas, moins de 10 % de l’ensemble, et évolue peu.

Le nombre de visas de long séjour n’explique qu’une partie de l’immigration durable en France. Parmi les personnes à qui un titre de long séjour est délivré, tous ne restent pas dans l’Hexagone. Une partie des étudiants retournent travailler dans leurs pays d’origine, certains des plus âgés rentrent au moment de leur retraite, etc. Les personnes qui viennent de l’Union européenne ou de Suisse n’ont pas besoin de titre de séjour et ne sont donc pas comptabilisées dans ces données. Au total, l’Insee estime qu’entre 300 000 et 350 000 personnes entrent durablement chaque année sur le sol français et qu’entre 250 000 et 300 000 le quittent (des étrangers qui étaient installés en France et des Français), mais ces sorties sont comptabilisées de façon approximative.

titre séjour type

Visas long séjour