Le Compas comparateurterritoires.fr Futuribles

Salaires : qui gagne combien ?

Imprimer

En moyenne, un salarié touche 2 240 euros nets mensuels en temps complet (données Insee 2016). Mais cette moyenne est peu significative car elle est tirée vers le haut par un petit nombre de salaires très élevés. Sept salariés sur dix reçoivent moins de 2 280 euros, la moitié (ce qui s’appelle le « salaire médian ») moins de 1 800 euros.

Si l’on situe les classes moyennes, du point de vue des salaires, entre les 30 % les plus pauvres et les 20 % les plus aisés, comme le fait l’Observatoire des inégalités, elles touchent entre 1 500 et 2 700 euros nets mensuels. A partir de 3 000 euros on entre dans les 15 % les mieux payés, et avec 4 000 euros dans les 8 %. Le club du 1 % du haut de la hiérarchie des salaires 1 commence à partir de 8 600 euros. Au sein des salariés les mieux payés les écarts sont énormes. On entre parmi le dixième le plus favorisé à 3 500 euros mais on ne connait malheureusement pas les salaires au-dessus du 1 % le plus élevé. On sait juste que la courbe des salaires s’envole ensuite bien plus haut que ce qu’affiche notre graphique.

Les salaires sont la seule source de revenu pour la très grande majorité des actifs, ils sont logiquement à la source des inégalités de revenus. Pour passer du salaire au niveau de vie, il faut ajouter d’éventuelles ressources complémentaires (revenus du patrimoine, prestations sociales, etc.) et en retirer les impôts. Attention : ces données pour des temps pleins ne prennent en compte ni le temps partiel, ni le fait que certains salariés n’ont travaillé qu’une partie de l’année. Dans la réalité, les écarts sont plus important que pour les seuls temps complets (voir notre article). Enfin, on raisonne ici tous âges confondus : une partie des écarts résulte de l’ancienneté.

Notes:

  1. Il s’agit uniquement de salaires. Les plus hauts revenus sont constitués pour l’essentiel de revenus du patrimoine.