Le Compas comparateurterritoires.fr Emmaus France

Le grand écart des salaires

Imprimer

revenusalarial2014totalUn salarié touche 1 700 euros nets mensuels en moyenne (Insee, données 2014). Il s’agit du « revenu salarial », tous temps de travail confondus. Ce chiffre comprend les personnes en temps plein, mais aussi en temps partiel ainsi que celles qui n’ont travaillé que quelques mois dans l’année 1. Le revenu salarial montre combien les salariés ont en poche pour vivre chaque mois, alors que les salaires en « équivalent temps plein » restent théoriques (on recalcule ce que gagnerait une personne à mi-temps en doublant son salaire). Tous temps de travail confondus, les écarts sont logiquement encore plus grands.

Les hommes touchent en moyenne 1,3 fois plus que les femmes, les bac+3 deux fois plus que ceux qui ont un diplôme inférieur au bac, les personnes en temps plein 2,3 fois plus que celles en temps partiel, les cadres 2,9 fois plus que les employés. Les écarts s’accroissent quand on entre dans le détail des milieux sociaux. Le niveau de salaire des 10 % des cadres supérieurs les mieux payés (5 700 €) 2 est 44 fois supérieur au niveau supérieur des 10 % des employés les moins bien payés (130 euros). Il est aussi 5,8 fois supérieur à celui des cadres supérieurs les moins bien payés.

Une partie de ces différences s’explique par le choix du temps partiel par certains salariés ou d’une période d’inactivité : elles ne peuvent être interprétées comme des inégalités. Il n’y a pas de raison de payer autant une personne qui travaille moins. On peut tout de même remarquer qu’environ la moitié 3 des temps partiels sont contraints, que beaucoup de ces salariés (en réalité des salariées) occupent des plages horaires morcelées qui leur empêche de profiter d’une partie de leur temps libre d’autant que leur niveau de vie ne leur permet pas d’accéder aux mêmes normes de consommation que les autres (loisirs, vacances, etc.).revenu_salarial_parcspdecile

Que le temps de travail soit choisi ou subi, ces données révèlent les niveaux de salaires perçus chaque mois, ce dont disposent les salariés pour vivre. Elles permettent de mieux comprendre la réalité salariale française et notamment les niveaux de vie des catégories populaires. La moitié des employés et des ouvriers ont un revenu salarial inférieur à 1 300 euros environ, un quart touche au mieux 650 euros mensuels. Il ne faut pas oublier que ces deux catégories (12,6 millions de salariés) représentent à elles-seules la moitié des emplois.

 

 

Notes:

  1. Les salariés agricoles, les stagiaires et les personnes employées par des particuliers ne sont pas comptés.
  2. 90 % touchent moins, 10 % touchent plus.
  3. Estimation arbitraire : un peu moins de 30 % officiellement, à quoi il faut ajouter les personnes qui ne disent pas vouloir travailler plus compte tenu de l’état du marché du travail. Voir notre article.
Un site

En partenariat avec :