Le Compas comparateurterritoires.fr Emmaus France

Les Français boivent moins d’alcool

Imprimer

Les Français boivent moins. Entre 1970 et 2013, la consommation d'alcool pur est passée de 21,6 à 11,1 litres par habitant, selon l'Insee. La part de ceux qui déclarent boire au moins un verre tous les jours a diminué d'un quart à un dixième de la population entre 1992 et 2014 1 d'après l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes). Cette bonne nouvelle est due en grande partie au déclin de la consommation de vin au quotidien, vieille tradition nationale. Elle même est liée à de nombreux facteurs qui se conjuguent : déclin de l'univers ouvrier, attention au corps plus importante, amélioration de l'éducation à la santé et de la prévention, etc.

Cette amélioration doit être nuancée pour plusieurs raisons. Tout d'abord, l'alcool tue toujours environ 49 000 personnes chaque année, dont 36 500 hommes et 12 500 femmes, selon une évaluation publiée par l'Institut de veille sanitaire 2. Au total, 13,5 % des décès des hommes et 5 % des femmes seraient liés à l'alcool. Chez les 15-35 ans, plus d'un décès sur cinq est lié à l'alcool. Après le tabagisme, l'alcool est la deuxième cause de mortalité évitable en France.

Ensuite, la baisse est plus lente depuis le milieu des années 2000, comme si l'on atteignait un plancher. Et la France reste dans le trio de tête des pays d'Europe selon la consommation, avec un niveau presque deux fois plus fort qu'en Italie, Norvège ou Suède. Des progrès importants peuvent encore être faits.

Enfin, ces données moyennes masquent en effet des écarts importants entre catégories. L'Inpes souligne que 8 % des buveurs de 15-75 ans consomment la moitié des quantités d'alcool et, à l'opposé, 53 % n'en consomment que 5 %. La situation est préoccupante chez les jeunes. L'Institut note que de 2005 à 2014, la part des 18-25 ans ayant connu une ivresse dans l'année est passée de 33 à 46 %. De 2008 à 2014, la part de jeunes consommateurs réguliers a augmenté de 8,9 % à 12,3 %. En particulier, les jeunes femmes boivent moins, mais leurs comportements se rapprochent de celui des jeunes hommes.

Notes:

  1. "La consommation d'alcool en France en 2014", Evolutions n°32, Inpes, avril 2015.
  2. Mortalité attribuable à l'alcool en France en 2009, Bulletin épidémiologique hebdomadaire n°16-17-18, 7 mai 2013, INVS.
Un site

En partenariat avec :