Le Compas comparateurterritoires.fr Futuribles

Catégories socioprofessionnelles (CSP)

Imprimer

Les catégories socioprofessionnelles (CSP) 1 – constituent un classement de la population réalisé par l’Insee en ensembles cohérents à partir des professions. L’institut regroupe les professions en fonction de critères tels que le métier exercé, la place dans la hiérarchie du travail et le fait d’être salarié ou non. L’objectif est de disposer d’un outil qui permette de décrire la société (par exemple les modes de vie, la scolarisation, etc.) en fonction de milieux sociaux relativement homogènes.

497 professions sont classées au niveau le plus général en six grandes catégories d’actifs : agriculteurs, artisans-commerçants et chefs d’entreprise, cadres et professions intellectuelles supérieures, professions intermédiaires, employés et ouvriers. Pour englober l’ensemble de la population, on y ajoute une catégorie  « retraités » et une catégorie « divers », qui regroupe les chômeurs n’ayant jamais travaillé, les étudiants, les personnes au foyer, etc. La nomenclature comprend quatre niveaux de détail de plus en plus fins, en 8, 24, 42 et 497 postes (voir sur le site de l’Insee).

Les CSP permettent de classer les professions selon un ordre hiérarchique de statut social, mais elles ne décrivent pas la division en catégories  « populaires »,  « moyennes » et « supérieures », souvent utilisée. Les professions intermédiaires constituent le cœur des couches moyennes : leur ancienne appellation était d’ailleurs « cadres moyens ». Une partie des ouvriers et des employés pourrait se ranger parmi les classes moyennes, ainsi que certains cadres dits  « supérieurs » mais qui ont des salaires et des niveaux de responsabilité moyens. Les catégories des non-salariés (agriculteurs, commerçants, etc.) sont difficiles à classer dans leur globalité sur cette échelle car elles sont composées de populations très variées, à la fois très qualifiées et très peu qualifiées.

On emploie parfois les expressions  « groupe » ou « milieu » social comme synonyme de CSP pour décrire des ensemble plus larges qu’une seule catégorie. En revanche, le terme de  « classe sociale » fait le plus souvent 2 référence à la division principale utilisée par Marx entre prolétaires et bourgeois, en fonction de la propriété des moyens de production.

La définition des CSP fait l’objet de mises à jour régulières car les professions évoluent. La dernière date de 2003. La difficulté est de tenir compte des changements tout en préservant les ensembles qui permettent d’observer des évolutions dans le temps. En conséquence, certaines professions sont beaucoup plus visibles que d’autres. Ainsi, les agriculteurs exploitants ont le droit à une catégorie au niveau 1 alors qu’ils ne sont que 500 000, les vendeurs et vendeuses n’apparaissent qu’au troisième niveau (employés, employés de commerce, vendeurs) alors qu’ils sont plus de 800 000.

 

Notes:

  1. Plus exactement les professions et catégories socioprofessionnelles (PCS) depuis 1982 mais le terme CSP est resté.
  2. Non quand il est employé dans l’expression « classes moyennes ».